Concertation et partenariat

Travail de concertation

En tant que regroupements locaux et multisectoriels, les CDC - par une vie associative proche des membres -  favorisent la concertation entre les organismes communautaires. L’action structurante des CDC renforce le mouvement communautaire par la prise en charge de problématiques communes et rassembleuses. 

 

La Grande table 
Cette année, la CDCHL a invité ses membres, partenaires et tables de concertations à une activité rassembleuse. Autour de la table, siégeait plus de quarante personnes qui se sont déplacées pour tout savoir de l’actualité communautaire. Les discussions étaient orientées vers les bons coups de la dernière année, les activités à venir, mais aussi des enjeux auxquels les organismes doivent faire face.• C’est 21 membres actifs et associés en plus de 4 partenaires qui ont participé à cette rencontre.

 

Table de concertation en sécurité alimentaire de la MRC d'Antoine-Labelle 

Participation aux trois rencontres de la Table de concertation en sécurité Alimentaire de la MRC d'Antoine- Labelle dont la mission premièere est de contribuer à assurer la sécurité alimentaire de la population vulnérable de la MRC d’Antoine-Labelle.
 
 

Table de concertation en petite-enfance des Hautes-Laurentides 

Participation aux trois rencontres de la table de concertation en petite enfance dont la mission est la stimulation du langage pour les 0-5 ans de la MRC d’Antoine-Labelle.

Rencontre locale

Chaque année, la CDCHL organise une rencontre locale invitant ses membres à discuter des dossiers, des enjeux et des priorités de la CDCHL.
 

Tournée du ROCL

Le ROCL a tenue sa tournée auprès de ses membres afin de présenter le bilan de leur plan d’affirmation régionale et le point sur la campage Engagez-vous.

Rencontre de la table de concertation de la Rouge

Participation aux deux premières rencontres de cette nouvelle table de concertation qui a comme objectif de discuter des services et d’échanger sur les bons coups des municipalités du secteur de la Rouge.

Comité action persévérance de la MRC d'Antoine-Labelle (CAP)

Cette année, la CDCHL a décidé de se joindre au CAP afin de mobiliser la communauté dans le but d’accroit la persévérance scolaire, la réussit éducative, la diplomation et la qualification de nos jeunes.  

 

Travail de Partenariat

Le travail de concertation des CDC ne se limite pas à leurs membres. Les CDC travaillent régulierement sur des projets de développpement local avec les autres acteurs politiques, institutionnels et socioéconomiques du territoire. Les CDC oeuvrent concretement à la réalisation d'une diversité de projets, selon les priorités établies par les acteurs concernés. 

Quartier pop de la formation communautaire

La CDCHL est fière de contribuer par ses ressources humaines à l’actualisation de la deuxième programmation. C’est plus de 310 heures consacrées de la planification à la coordination.

Salon des aînés en action

La CDCHL s’est impliquée au sein du comité organisateur du deuxième Salon des ainés de la MRC d’Antoine-Labelle tenu en avril 2017. Pour ce faire, elle a participé à cinq rencontres du comité et a été présente lors de l’évènement.

Calendrier régional

Ayant une multitude d’activités communautaire dans la région, la MRC et le CLDAL et la Ville de Mont-Laurier sont réunis avec la CDCHL afin de réfléchir sur les enjeux et réalités régionaux quant à la diffusion des événements locaux.

Main forte à Centraide GLHL

L’équipe de la CDCHL a portée main forte à Centraide afin qu’elle puisse amasser des fonds lors de sa guignolée
des médias ainsi qu’à sa levée de fonds par sa parade de mode.

Rencontre de concertation

Une rencontre avec la Mèreveille, administrateur du ROCL, s’est tenue dans l’objectif d’orienter les actions de mobilisation de manière concertée avec le ROCL et le national.

Table de concertation en sécurité alimentaire de la MRC d’Antoine-Labelle

Depuis sa fondation au mois de juin 2016, la CDCHL travaille fort pour structurer et pérenniser cet organisme. En tout il s’agit de 6 conseils d’administration, de deux rencontres avec le comité du déjeuner, et ce dernier, de l’embauche de 4 différentes ressources et d’un lac-à-l’épaule. Au total, ce travail s’élève à 54 heures au courant de l’année.